ASSOCIATION INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT
                                              DE L'ENSEIGNEMENT AU VIET NAM ( AIDEV )

                                          

COMPTE RENDU DE LA FORMATION ORGANISEE A PHU AN (BINH DUONG):

CULTURE DE CHAMPIGNONS SUR JACINTHE D’EAU

                                                      (Octobre 2014)

 

1. La jacinthe d’eau: une calamité pouvant être changée en source de bénéfices

La jacinthe d'eau ( Eichhornia crassipes), originaire d'Amérique du Sud, est une espèce végétale aquatique envahissante, à l'origine de nombreux problèmes environnementaux et humains: encombrement des cours d’eau, blocage de la navigation, concurrence pour la lumière avec la faune et la flore aquatique locales. En saison de pluie, elle abrite les larves de moustiques et d’autres insectes pathogènes, et représente un danger pour l’environnement et la santé humaine. La croissance de la jacinthe d’eau est extrêmement rapide: elle double sa biomasse en l’espace de 8 à16 jours ((El-Gendy, Biswas & Bewtra 2006; MWBP/RSCP 2006; Rojas-Sandoval & Acevedo- Rodríguez 2013). Dans le delta du Mekong , environ 200 à 400 tonnes/ha de jacinthe d’eau sont produites chaque année.

La jacinthe d’eau représente une calamité pour les cours d’eau du delta du Mekong et de la rivière Saigon. Le coût pour la récolte et le traitement des jacinthe d’eau est élevé: 700000VND/tonne avec les moyens artisanaux et 220000 VND/t avec des moyens mécaniques. Malgré tous les efforts et l’argent dépensé pour récolter la jacinthe d’eau, cette plante continue à proliférer. Un certain nombre de solutions a été proposé pour régler ce problème : utiliser la jacinthe d’eau pour faire du compost, de la nourriture pour poissons, porcs et volaille, utiliser les fibres pour de la vannerie ou fabriquer du mobilier pour exportation...Récemment, des enseignants de l’Université des Sciences Naturelles de HCM ville ont mis au point une technique de culture de champignons sur jacinthe d’eau. Cette technique a été appliquée avec succès dans certaines régions du delta du Mékong.

Le village de Phu An (Binh Duong) est situé entre le fleuve Saigon et la rivière Thi Tinh, deux cours d’eau pollués par les déchets provenant des zones industrielles de Binh Duong.

Pour pouvoir exploiter la jacinthe d’eau, il faudrait donc connaitre la concentration de polluants dans la plante. En Avril 2014, le Village Bambou de Phu An, dépendant de l’USN de HCM ville, et qui a un rôle de conservation des ressources naturelles, a commencé à faire des recherches sur les polluants accumulés dans la jacinthe d’eau du fleuve Saigon. Les analyses ont montré que la majorité des toxiques s’accumule dans les racines, alors que les concentrations dans les parties aériennes (feuilles et tiges) demeurent acceptables. Ces parties peuvent être utilisées comme matière première afin de créer des activités génératrices de revenus pour la population locale.

Le village de Phu An est situé dans une région à forte densité de population, la vente de champignons pourra trouver de nombreux clients. La solution de cultiver des champignons sur support de jacinthe est donc une bonne solution pouvant générer rapidement des bénéfices

Avec l’aide de l’association AIDEV, une première formation de culture de champignons sur jacinthe d’eau a été organisée au profit d’un certain nombre de paysans de Phu An, des étudiants de l’USN HCM, et des membres de l’Union des Femmes. La formation a été assurée par le professeur Phạm Thành Hổ, avec l’assistance technique d’étudiants.

II. Résultats de la formation:

La formation s’est déroulée durant deux mois, de Juin à Août 2014. Chaque mois, 8 cours ont été assurés par le Pr Hổ, chaque samedi et dimanche. Cet emploi du temps a été adapté aux contraintes de travail des participants ainsi qu’aux différentes étapes du développement des champignons, depuis l’ensemencement jusqu’à la récolte.

L’enseignement sur la culture des mycélium in vitro en milieu stérile a également été dispensé aux étudiants.

La formation a été suivie par 18 participants réguliers :

- 5 paysans (30 paysans inscrits, mais ne participent pas régulièrement)
- 7 salariés du Village Bambou
- 4 étudiants
- 2 membres de l’Union des Femmes

Tous ont suivi tous les cours, ils sont donc bien formés aussi bien au point de vue théorique que pratique à la culture des champignons sur jacinthe d’eau.

Actuellement, les étudiants continuent à cultiver les champignons et à améliorer la technique.

Les habitants de la région viennent visiter les serres de culture. Voyant que les champignons poussent bien sur jacinthe, d’autres paysans viennent et demandent à être formés. Ceux qui désirent être formés peuvent l’être, l’enseignement leur sera proposé et assuré par les étudiants

Il reste un problème: celui de l’utilisation des racines de jacinthe d’eau : des recherches sont nécessaires pour traiter les racines polluées : celles-ci pourraient alors être utilisées pour la fabrication de compost.

Au nom du Village Bambou de Phu An et les participants à la formation, nous remercions sincèrement l’association AIDEV et Mme Phạm thị Anh Thý de nous avoir aidés à organiser cette formation, à acheter le matériel nécessaire pour ce cours et d’autres à venir, ouvrant la voie à des revenus supplémentaires pour les paysans.

Un grand merci également au Pr Hổ qui a assuré avec beaucoup d’enthousiasme et efficacité la formation.

 

Dr Diệp thi Mỹ Hạnh

 

                                                                                Annexe 1: Quelques photos de la formation

                                                                                   

                                                                                Photo 1. Cours théoriques sur les champignons par le Pr Pham Thanh Hô

                                                                                      

Photo 2. Les jacinthes d’eau sont coupées, les racines sont séparées des parties aériennes: après séchage, les feuilles et tiges seront utilisées pour servir de support de culture de champignons.

                                                                                       

                                                                                                            Photo 3: Préparation des sacs de culture

                                                                                      

Photo 4. Préparation des sacs pour culture.

                                                                                        

Photo 5. Sacs de jacinthe prêts à être ensemencés

                                                                                       

Photo 6. Le Pr Hổ montre comment ensemencer les sacs de jacinthe par le mycelium

                                                                                    

Photo 7: Serre de culture des champignons

                                                                                       

Photo 8: Sacs de culture des champignons dans la serre.

                                                                                             

Photo 9: Sacs de culture des champignons

                                                                                              

Photo 10: champignons pleurote gris obtenus à partir des sacs de jacinthe

                                                                                              Photo 11: pleurotes jaunes obtenus à partir des sacs de jacinthe

 

                                                                                                                Annexe 2

                                                                                            Dépenses faites avec l’aide d’AIDEV

                                                                                            2100 euros, soit 60.060.000 VND ( cours au mois de Juillet 2014)

 

                            Objet

Dépenses    (VND)

1

Analyse des polluants dans les différentes parties de la jacinthe d’eau avant utilisation et dans les champignons obtenus sur support de jacinthe

14.000.000

2

Frais de récolte, coupage et séchage des jacinthes

13.800.000

3

Achat d’un appareil à vide, d’un stérilisateur et de matériel divers pour la préparation du mycélium

10.500.000

4

Dédommagement pour le Pr Hổ

8.000.000

5

Construction d’une serre pour culture des champignons

14.000.000

 

Total

60. 300. 000